PARIS PARIS [image à lire] (d'après photo © Emmanuelle Tafforeau)

Publié le par Stéphanie GAOU-BERNARD


Affiche plaquée au mur [pâte à colle blanche, badigeon, désordonné, de guingois], lourde de sens,

L’esprit censé se délester, esprit sensé ?,

Se délecter, se délester, de ses encens

A osé figer son regard

Sur l’image d’un enfant désemparé [un enfant seulement, ou déjà une âme en peine ?]

L’enfant, comme abandonné, beau et noir.

Enveloppe puérile assassinée,

Là où le criminel a fait crisser le papier,

[à l’exacte déchirure],

J’ai noyé sombres attentes, [blessures].

Etait-ce à Madrid, Berlin, Rome ou Londres ?

M’étais-je réfugiée par peur de mon ombre ?

Etait-ce l’Espagne, ou bien l’Italie ?

Ne me suis-je pas perdue tout simplement dans Paris ?

[ville grise, aux relents amers], oui, c’était bien Paris…


© Stéphanie GAOU-BERNARD

Tanger [18.2.9]


Photo: © Emmanuelle Tafforeau [Série PaRiS].

Retrouvez le travail d'Emmanuelle, photographe à l'oeil sensible et subtil sur son sitewww.myspace.com/emmanuelle2011 . Je dois avouer que j'aime tout ce qu'elle fait, tout ce qu'elle est, vous devriez sûrement succomber à son tempérament de feu!!

Publié dans IMAGES A LIRE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

rosie 03/03/2009 17:42

enfance fractionnée
jeunesse volée
corps violé....

Stéphanie GAOU-BERNARD 03/03/2009 19:34


@Rosie: sans aller jusqu'au viol, j'ai trouvé dans cette photo de quoi alimenter mon imagination, et oui, sur le papier, il y avait rupture, déchirure, manque de respect, tu as bien saisi tout ça,
merci


Rudes rêves (poésies par Philippe Cougé) 24/02/2009 07:51

j'aime beaucoup ces apartés entre crochets, entre parenthèse un peu comme une pensée exprimée à voix haute, un recul sur qui vient d'être écrit


bravo

Stéphanie GAOU-BERNARD 24/02/2009 13:07


@ Philippe: eh bien, le moins que l'on puisse dire, c'est que tu n'étais pas venu depuis un petit bout de temps, et je te remercie vivement d'être venu lire mon poème, c'est vrai que ces derniers
temps, je m'attelle plus à des courts textes ou des nouvelles...


Or 23/02/2009 09:10

Inspiration sans répis... encore un bravo !

Stéphanie GAOU-BERNARD 23/02/2009 09:49


@ Or: Merci de ta visite et commentaire ici, c'est adorable...


sylvie 20/02/2009 19:33

Je félicite deux artistes superbes.
J'aime ta plume lorsqu'elle dissèque ainsi ...
J'aime toujours ta plume.

Stéphanie GAOU-BERNARD 20/02/2009 20:24


@ Sylvie: je nourris avec Emmanuelle depuis le début une sorte de relation platonique qui ressemble à ce que Sylvie Germain a appelé la sororité, j'ignore pour quelle raison, puisque je ne la
connais pas en vrai, mais c'est ainsi, comme je le dis, j'aime ce qu'elle est et ce qu'elle fait, et je crois que si je la rencontrais en vrai, je ne serais pas déçue. Je me dis souvent la même
chose avec beaucoup des amies que je rencontre de ci de là.


Emmanuel 20/02/2009 16:55

Pour ne pas oublier.
Un regard
Un souvenir...

Stéphanie GAOU-BERNARD 20/02/2009 19:32


@ Emmanuel: Oui, un passage par la capitale en virtuel, mais malgré les beaux souvenirs que j'en ai gardé, je garde toujours une image grise, sombre, un peu perdue, c'ewt pourquoi la photo
d'Emmanuelle m'a tant plu. Tiens, dans mon univers bloggien, beaucoup d'Emmanuel(le)!!, Intéressant...